Conférenciers « Connaître son génome : devons-nous tout savoir ? »

« Connaître son génome : devons-nous tout savoir ? »

Conférenciers

Cédric Brun 

BRUNMaître de conférences en philosophie à l’université Bordeaux Montaigne, Cédric Brun enseigne notamment la philosophie des sciences. Ses travaux portent essentiellement sur les liens entre philosophie anglo-saxonne de la connaissance à l’époque moderne et sciences cognitives. Il est également familier avec les problèmes éthiques et épistémologiques. En 2011, il est intervenu lors d’une soirée-débat organisée au cinéma Utopia abordant les questions et les enjeux des avancées dans le domaine de la génétique.

Chloé Hecketsweiller 

HECKETSWEILERJournaliste depuis 2003, Chloé Hecketsweiler commence en free-lance aux services économie et international de l’Express avant d’être recrutée par l’Expansion en 2005. C’est en octobre 2012 qu’elle rejoint Le Monde, chargée des sujets santé, pharmacie et biotechnologie pour les pages économie du journal, en essayant de comprendre et de décrypter les grandes tendances de cet univers complexe, à la frontière de la science et de la finance. Ses rencontres avec des dirigeants de start-up et des scientifiques américains et français spécialisés dans le séquençage du génome lui permettent d’apporter un éclairage sur les aspects éthiques de la génétique.

Didier Lacombe 

LACOMBEChef de service de génétique médicale au CHU de Bordeaux, Didier Lacombe est également directeur du laboratoire Maladies Rares : Génétique et Métabolisme (MRGM) à l’université de Bordeaux. Il enseigne la génétique médicale aux étudiants en médecine et en master de génétique. Ses recherches s’inscrivent dans le domaine des anomalies du développement d’origine génétique, des maladies mitochondriales et dans l’analyse du métabolisme énergétique et lipidique, le but étant de comprendre les mécanismes physiopathologiques impliqués dans ces maladies rares afin de développer des approches thérapeutiques.

Laetitia Mendes

MENDESC’est à 24 ans seulement que Laetitia apprend qu’elle est porteuse de la mutation génétique BRCA2 et comprend que, dans sa famille, le cancer peut se transmettre de génération en génération. A 26 ans, elle est la femme la plus jeune en France à subir une ablation préventive des seins. Désormais prête à apporter son témoignage et briser le tabou, elle décide d’écrire son histoire dans un récit intitulé « Mon petit gène, ma seconde chance » (2014) en hommage à sa mère, décédée des suites d’un cancer du sein après 7 ans de combat.

Benjamin Le Roux

Benjamin Le Roux Benjamin Le Roux est doctorant en épistémologie et histoire des sciences au sein du laboratoire Sciences, Philosophie, Humanités (SPH) de l’université de Bordeaux. Ses recherches portent sur l’histoire de la physiologie moléculaire et de la physique des surfaces au début du XXe siècle. Il travaille actuellement sur l’oeuvre d’Henri Devaux (1862-1956), professeur de physiologie végétale à la Faculté des sciences de Bordeaux de 1906 à 1932 et spécialiste des lames monomoléculaires.

ORGANISATEURS    PARTENAIRES    INFOS PRATIQUES

Laisser un commentaire